Rédiger son CV pour un emploi n’est pas un exercice aussi simple qu’il peut y paraitre. Dans sa formulation complète, le curriculum vitae signifie « carrière de vie ». Le CV constitue en effet, un épisode de sa vie professionnelle qui est apposé sur une feuille de papier. Étudiant diplômé ou actif à la recherche d’un nouvel emploi, rédiger son CV pour un emploi requiert de respecter certaines conditions de fond et de forme.

Rédiger son CV pour un emploi et non un CV

Afin d’imager au mieux les propos suivants, dites-vous que votre CV doit vous coller à la peau comme du latex. Il doit être représentatif de qui vous êtes professionnellement. Après tout, qui vous connaît mieux que vous-même ? Le recruteur cherche à dégager un profil, une personnalité correspondant au poste à pourvoir. C’est la raison pour laquelle il s’agit de rédiger son CV et non pas un CV standard, sans aucun « relief ». Un profil intéressant peut ainsi vous servir tout au long de votre carrière dans la mesure où il peut passer entre les mains d’un autre recruteur ou éventuellement au sein d’un bureau de chasseurs de têtes. Rédiger son CV pour un emploi ne signifie pas qu’il soit créateur d’opportunités dans les vingt-quatre heures de sa rédaction ; mais il n’est pas improbable qu’il soit intéressant pour plusieurs personnes.

Rédiger son CV pour un emploi implique du fond

Afin de savoir comment rédiger son CV pour un emploi, des points clés sont indispensables. Étudions-les plus en détail.

Le titre du CV

Partez du principe que la société qui a posté l’offre à laquelle vous postulez n’a peut-être pas posté uniquement celle-ci. C’est pourquoi le CV doit comporter un titre. Ce dernier correspond à l’intitulé du poste : directeur du service juridique, informaticien, etc.

Vos coordonnées

À la suite de votre nom et prénom, il est possible de ne donner que son numéro de téléphone et son adresse email. L’adresse postale n’est, en effet, plus indispensable dans la mesure où ce n’est pas par courrier qu’un recruteur va vous contacter s’il souhaite vous demander des renseignements supplémentaires ou vous faire passer un entretien. Il n’est cependant pas interdit ou rédhibitoire de l’indiquer dans vos coordonnées. Marquons un temps d’arrêt en ce qui concerne le téléphone et l’adresse mail. Pour le premier, veillez à ce que votre messagerie vocale soit digne de porter le nom de messagerie professionnelle et non pas le générique de capitaine Flam ! Dans ce dernier cas, soyez certain que si le recruteur s’apprêtait à vous laisser un message afin de convenir d’une date d’entretien, celle-ci vient de partir en fumée. Pour la seconde, évitez des domaines peu professionnels tels que @hotmail.fr associés au site de messagerie instantanée, etc., et préférez par exemple @gmail.com. Le nom d’utilisateur doit aussi faire preuve de professionnalisme. Il convient par conséquent d’éviter les noms fantaisistes tels que chouchoudu30@…. ou bigboss01@, etc.

Expériences professionnelles et formations

Dans l’hypothèse où vous êtes un(e) étudiant(e) venant de finir votre cursus, indiquez votre formation avec l’année, l’intitulé du diplôme, l’établissement et le lieu ; puis vos expériences professionnelles si tant est qu’elles soient en rapport avec l’offre à laquelle vous postulez. Toutes ces informations doivent être énoncées de la plus récente à la plus ancienne. À l’inverse, si vous êtes un actif déjà sur le marché du travail, énoncez vos expériences puis votre formation en respectant les règles précédentes.

Photo ou pas ? Rien n’est obligatoire concernant la photo sur le CV. Vous n’obtiendrez pas plus de chances de décrocher l’emploi si vous avez mis une photo ; sauf si le recruteur émet une exigence à ce sujet.

Compétences

Il faut comprendre ici les compétences informatiques telles que maîtrise du pack Word/Office, d’internet, d’envoi de mails, etc. Les compétences en langues ont également leur place à cet endroit.

Centres d’intérêts

Cette rubrique doit être comprise comme « description de votre personnalité à travers vos activités ». Prenons un exemple surfait, le candidat ayant pratiqué pendant des années tennis, golf, tir à l’arc, etc. – autrement dit des sports individuels – peut être catégorisé par le recruteur comme un candidat n’appréciant pas travailler en groupe. Ainsi, soyez attentif à ce que vous « vendez » au recruteur. Soit le recruteur adhère et sera par conséquent insistant lors de l’entretien. Il vous faudra alors être en mesure de montrer que vous êtes à l’aise sur le sujet. Soit l’interprétation faite pas le recruteur vous pénalisera.

Rafraîchir son CV est indispensable

Étudiants à la recherche d’un emploi ou actifs, chacune de ces catégories de personnes a parfois besoin de faire un ménage de printemps dans son CV. Pour l’étudiant, ce rafraichissement s’impose dans la mesure où la dernière rédaction de CV date peut-être de votre demande de formation trois ou cinq ans auparavant dans telle ou telle école. Pour les actifs, la rédaction du dernier CV date sûrement du temps où vous étiez à la recherche de votre précédent emploi. Entre temps, vous avez évolué dans vos études, dans votre carrière et certains codes de rédaction ont changé. Il est ainsi nécessaire de supprimer/remplacer des éléments inopportuns. Il s’agit par exemple des jobs d’été/d’hiver saisonniers pour les étudiants et intitulés de diplôme pour les actifs, en remplaçant par exemple un baccalauréat A par L et/ou en supprimant des expériences sans lien avec le poste à pourvoir. Faites également un petit ménage de printemps sur votre page Facebook. Il serait naïf de penser que le recruteur ne pensera pas à aller inspecter votre profil.

« C’est le son de la police ! ». La police est en effet un élément de taille et la taille de la police également. Une police Verdana ou Arial est désormais plus appréciée par les recruteurs que Times New Roman (vue et revue) ainsi qu’une petite taille de caractère. Il faut que cela reste lisible malgré tout. Ne rendez pas aveugle votre recruteur. Faites-vous enfin gendarme de votre orthographe : les fautes orthographiques et grammaticales sont rédhibitoires.

Rédiger son CV pour un emploi : être vrai

Être honnête sur ses expériences c’est ce qui est attendu par les recruteurs. Faire preuve d’une honnêteté exacerbée, c’est faire du hors sujet. Ainsi, il est évidemment indispensable d’indiquer ses formations sur son CV. Mais le recruteur n’a pas à connaître l’année où vous avez perdu un emploi, échoué à l’obtention d’un diplôme, etc. Ainsi certaines informations ne doivent pas être dévoilées, qu’il s’agisse de votre vie personnelle, c’est évident, mais également de votre vie professionnelle. Trop d’honnêteté tue l’honnêteté. Pensez que vous êtes en train de vous « vendre » au recruteur, par l’intermédiaire d’une feuille de papier recto. N’étalez pas votre confiture pour meubler. Le recto d’une feuille de papier est très rapidement rempli.

Génération CV-mots-clés

Bien que de nombreux CV sont encore étudiés plus ou moins longtemps par des recruteurs, personnes physiques ; de plus en plus d’ordinateurs sont programmés afin de procéder à un tri des CV par mots-clés. Le temps passé par les recruteurs sur les CV est inférieur à une minute (village justice ; miratech). D’où l’importance de rédiger son CV avec des termes appartenant à l’intitulé du poste dont le recruteur a fait l’annonce. Il s’agit par exemple d’un type de formation (école de commerce, master en chimie, DUT, etc.,), d’un nombre d’années spécifiques après le bac, d’une compétence en anglais, en italien, en chinois, etc. Ces mots-clés sont choisis par la société en fonction des valeurs de celle-ci ou d’autres critères. Il est donc judicieux de se renseigner sur l’établissement afin de repérer ses idées, ses ambitions, ses valeurs, etc., préalablement à la rédaction de son CV.

Ce repérage sert, peu importe le mode d’étude de votre CV. C’est pourquoi rédiger son CV est différent de rédiger un CV.