Parmi les questions les plus courantes posées en matière de recrutement, « comment réussir un entretien d’embauche » est sans doute en tête de liste. Elle est effectivement essentielle, pour autant, ne croyez pas qu’il existe une recette miracle.

Répondre très exactement à cette question n’est donc pas envisageable.

Tout au plus, il est possible d’apporter des conseils avisés pour éviter de vous planter lors de votre entretien d’embauche.

Comment réussir un entretien d’embauche naturellement

Ce qu’il faut savoir pour réussir un entretien d’embauche est somme toute assez simple. Il n’est pas rare cependant de constater que de nombreux postulants ne préparent pas cette échéance. Lors de l’entretien, ils sont souvent déstabilisés par les questions du recruteur, lequel cherche à vérifier s’ils disposent des compétences et qualités suffisantes pour prétendre au poste proposé.

Question

Aussi, nous pouvons légitimement nous poser cette question : comment réussir un entretien d’embauche dans ces conditions ?

Pour réussir cette épreuve incontournable, il est judicieux de se préparer aux questions du recruteur. Celles-ci sont assez prévisibles ; elles portent le plus souvent sur le parcours du candidat, ses dernières expériences, ses forces, l’intérêt qu’il porte à l’emploi proposé, etc. Selon le rythme et la tournure de l’entretien, des questions plus incisives peuvent bousculer le candidat. Il est conseillé de se préparer à cette éventualité. Il n’est pas exclu que le recruteur vous perce à jour et qu’il souhaite des réponses sur vos failles éventuelles.

Comment réussir un entretien d’embauche sans dévisser

Le jour de l'entretien, assurez-vous d’avoir apporté votre curriculum vitae (CV) après l’avoir mis à jour de vos récentes formations et expériences en rapport avec le poste visé. Évitez les CV déjà prêts à l’emploi ou qui contiennent des informations inutiles. Élaguez les données qui risquent de noyer le recruteur (est-il nécessaire de faire part de vos centres d’intérêt ?). Aérez le contenu pour le rendre attractif et hiérarchisez vos informations en faisant ressortir en priorité celles qui correspondent à l’offre d’emploi de l’entreprise.

Conseil d'Expert

En matière de CV, allez à l’essentiel et ne cherchez pas à en dire trop au risque de semer la confusion ; la simplicité est de rigueur !

Afin d’aborder ce moment important pour les demandeurs d’emploi, il est indispensable de travailler votre présentation. L’apparence compte tout autant qu’un bon CV ! Les recruteurs seront attentifs à tous les détails et la tenue vestimentaire en fait évidemment partie. Ce n’est pas l’élément crucial qui pourrait faire pencher la balance en votre défaveur, sauf que, n’oubliez pas que vous n’êtes sans doute pas le seul à prétendre au poste en question. À compétences égales, le recruteur pourrait être plus rassuré avec un candidat dont le look est conforme à l’image et aux valeurs de l’entreprise.

Le costume trois-pièces n’est peut-être pas obligatoire, mais le bermuda rose n’est pas adéquat non plus.

Il faut miser sur une tenue que vous assumez, mais qui entre dans les codes vestimentaires du monde du travail. Le recruteur ne doit pas avoir l’impression que vous avez opté pour une tenue qui ne vous correspond pas nécessairement. Être bien habillé tout en restant soi-même et naturel, ce sont les clés du succès pour faire une bonne impression dès le début de l’entretien.

Pour réussir son entretien d'embauche, il faut également surveiller son langage.

À ce propos, pour s’adresser à un recruteur, il faut éviter les familiarités, le tutoiement et les allusions pas très professionnelles. Il ne faut pas non plus tomber dans l’excès inverse en parlant d’une façon trop formelle et qui pourrait paraître condescendante. Pour ne pas nuire à la qualité de l’entretien, quelques conseils utiles : évitez aussi de couper la parole de votre interlocuteur, ne l'inondez pas d’informations, rester cohérent dans vos propos, évitez de surjouer et répondez bien aux questions posées.

Bien qu’il s’agisse d’un échange, il ne faut pas perdre de vue qu’il est également question d’un casting.

Le recruteur doit savoir à la fin de l’entretien si vous êtes véritablement le candidat idéal pour le poste. Ne vous perdez pas en chemin au risque que le recruteur soit asphyxié des suites de cette profusion d’informations. Le meilleur conseil à donner en la matière pour ne pas passer à côté de votre entretien de recrutement réside dans ce seul mot ; simplicité. En résumé, n’en faites pas des tonnes, adoptez une attitude à la fois conquérante et relâchée. Soyez très attentif aux questions que le recruteur vous posera.

Avis de l'auteur

Il est bien vu aussi de poser des questions, de réagir aux propos du recruteur, d’avoir de la répartie. Le recruteur ne pourra qu’apprécier un échange de cette nature.

Comment réussir un entretien d’embauche ; conseils

Dans ce qui suit, nous avons voulu décrypter un entretien d’embauche pas comme les autres. Il s’agit d’une parodie. Monté de toute pièce en caméra cachée, cet entretien nous en dit long sur ce qu’il ne faut pas faire. Le candidat est dans le cas présent un comédien, mais le recruteur est un vrai responsable des ressources humaines (RRH). Cette RRH a été piégée et ne le réalisera qu’à la toute fin de l'entretien d’embauche.

La tenue vestimentaire est à revoir totalement

Ce candidat à l'allure nonchalante n’est pas habillé pour se présenter à un entretien d'embauche. Précisons qu’il postule à un emploi de comptable. Se vêtir d’une veste de survêtement, d’un jean baggy et porter des baskets pour un tel entretien, n’est pas approprié. La coupe de cheveux laisse aussi à désirer de même que la barbe naissante de 3 jours qui pour le moins, dans cet exemple, fait négligée. Que dire des écouteurs autour du cou ? Rien sinon que c’est sans doute le summum du mauvais goût !

Arriver les mains dans les poches n’est pas indiqué surtout si vous souhaitez faire bonne impression.

L’attitude du candidat est à revoir intégralement

Avachi sur son siège, les pieds sur la table, le candidat n’adopte pas du tout la bonne attitude. Elle est cependant assez conforme à son allure générale (ouf, un bon point). Dommage que celle-ci dénote compte tenu de la situation. Lorsque vous attendez le recruteur dans son bureau, évitez d’écouter de la musique, écouteurs vissés sur la tête. Lors de la première prise de contact, une poignée de main suffit, la bise et le ton familier sont à bannir.

Conseil d'Expert

Le langage utilisé est très important ; préférez « je recherche un travail ou je souhaite postuler à un emploi de comptable » à la place de « je recherche un taf où il y a de l’oseille (..) de la tune ».

Se gratter la tête, parler sans nécessairement regarder le recruteur, et l’inonder dès les premières secondes d’informations décousues, à bannir. Quant à évoquer ses prétentions salariales sans avoir fait le tour du poste et des responsabilités attenantes, c’est trop osé. Il faut aussi rester raisonnable et coller aux salaires du marché ; un salaire de 20 k€ par mois pour un poste de comptable n’est pas raisonnable. Le recruteur dans le cas présent est plus que songeur à l’annonce de cette exigence manifestement déconnectée de la réalité.

Il est conseillé de vous renseigner sur les salaires les plus courants dans votre profession afin de ne pas perdre en crédibilité à l’annonce de vos prétentions.

Autre point primordial, éteignez votre téléphone portable, c’est une question de politesse. Il est intéressant, d’observer l'attitude du recruteur qui finit par épouser les travers du candidat (tutoiement, questions posées sans réelle conviction, posture basse, tocs à répétition, etc.). Cet entretien dévisse et tout le monde perd pied jusqu’au moment, où sans aucune gêne, le candidat tente d’allumer une cigarette. On peut souligner l’effort du recruteur quand il éclaire le candidat sur les pratiques à observer pour trouver un emploi… C’est le moment, où il faut comprendre que le job vient de lui passer sous le nez !

Le CV est plus que douteux !

Comme nous le précisions dans cet article, le CV est un document important. Il constitue une carte de visite de vos compétences et reflète votre parcours tant académique que professionnel. Dans ce cas pratique, la photo utilisée n’est pas professionnelle ; tout au plus, elle pourrait être utilisée comme avatar sur une page personnelle de Facebook comme le fit remarquer la RRH au cours de l’entretien. En outre, l’intitulé du CV doit être en adéquation avec le poste recherché : « le CV de Guillaume » n’est pas adéquat pour montrer l’intérêt porté à un poste de comptable. Il eut été plus indiqué de mentionner par exemple : « Comptable général ».

Le CV doit être cohérent et répondre à quelques règles de principe.

Dans le cas présent, on évitera de se tromper sur la chronologie des évènements pour étayer ses périodes de formation et ses missions professionnelles. Évitez aussi de copier/coller des mentions laissant supposer un CV rédigé à la hâte ou des mentions mensongères. Il faudra éliminer toute donnée inadaptée comme une expérience inachevée, une période d’activité trop étendue et pas assez précise, un vocabulaire impropre et des allusions douteuses.

Durant l’entretien, il est fréquent pour le recruteur de sonder le candidat sur ce qui est précisé dans le CV.

Là aussi, interdisez-vous de répondre à la légère, voire dans cette vidéo, en montrant des aptitudes à contourner la loi (trafic de plaques minéralogiques, culture de marijuana, maquillage de comptes, etc.). Le candidat semble en outre être pistonné et aimer les rencontres fortuites pour justifier les raisons de son entrée en école d’HEC (il ne fait aucun doute que c'est un mytho !). Tout cela n’est pas sérieux, et même si le recruteur en rit volontiers, une façon de dissimuler un certain malaise, le candidat ne peut espérer un emploi dans ces conditions.

Si vous doutiez comment réussir un entretien d’embauche, regardez la vidéo et vous disposerez des clés pour à tous les coups ne pas le rater.