Un entretien annuel d’évaluation stressent beaucoup les employés. C’est un exercice qui peut se révéler difficile, autant pour l’évalué que pour son évaluateur. Pour les employeurs, mettre en place des entretiens fait partie des pratiques managériales standards. Bien que la loi en fasse clairement mention, cet entretien est un outil de management incontournable. Il offre ainsi aux chefs d’entreprise et aux managers un support de gestion de la performance.

L’évaluation des salariés consiste en général à :

  • Faire un bilan des actions passées ;
  • Clarifier les attentes de l’employeur et du salarié ;
  • Fixer des objectifs selon les besoins du service ;
  • Formuler des besoins de formation ;
  • Parler d’une possible augmentation de salaire ;
  • Et/ou à envisager une évolution de carrière.

Il est donc important de bien s’y préparer, si vous souhaitez tirer tous les bénéfices de cet entretien. Il est essentiel au cours de votre entretien annuel d’évaluation de faire ressortir vos points forts. Afin de le préparer convenablement en amont, je vous liste ci-dessous quelques conseils appréciables. En effet, il convient d’adopter aussi la bonne attitude le jour J.

Comment préparer son entretien annuel d’évaluation ?

Un entretien professionnel obligatoire a lieu tous les deux ans (article L6315-1 du Code du travail). En général, il a lieu chaque année. Il se déroule en début d’année civile, juste après le bilan de l’entreprise. Pour tirer le maximum de bénéfices de votre entretien, il est indispensable de l’aborder de façon consciencieuse et professionnelle. En effet, c’est un moment précieux qui n’appartient qu’à vous, en tête-à-tête avec votre supérieur. Cette entrevue vous permet d’aborder tant les sujets qui vous tracassent, que votre évolution professionnelle sur moyen et long terme.

Utilisation courante d’une grille d’évaluation

Dans la plupart des entreprises, une grille d’évaluation est envoyée en amont au salarié. Elle a pour objectif de l’aider à préparer son entretien individuel annuel. Suivant un certain schéma, il est primordial de la remplir convenablement afin de montrer votre implication. Elle sera de plus un outil intéressant pour vous aider à cibler les éléments à mettre en avant. Certains employeurs vous demanderont de renvoyer ce document dûment rempli avant votre entrevue. Ceci vous assure de disposer le jour J d’un maximum de réponses à vos attentes.

Travailler son auto-évaluation est conseillée

Cette auto-évaluation peut être difficile à aborder. Elle est néanmoins essentielle pour bien conduire votre entretien annuel d’évaluation. Généralement, vous disposez de 15 jours de préparation. Utilisez-les pour mûrir l’ensemble des points qui seront visés. En effet, il est fondamental de se pencher précisément sur votre situation professionnelle. Vous en serez que plus crédible au moment même de l’échange. Vous pouvez cibler ce travail sur vous-même en plusieurs étapes. Une grille d’évaluation traite couramment des points suivants :

1/ Le bilan de votre année

  • il s’agit de définir votre bilan global sur l’année écoulée. En somme, dresser le compte-rendu de vos réalisations en les comparant avec les objectifs définis.

2/ Vos qualités et vos faiblesses au cours de cette année

  • en allant plus loin dans votre bilan, vous devrez préciser les qualités dont vous avez fait preuve sur tel ou tel dossier. Par exemple, ce qui vous a permis de le décrocher, ou alors de le perdre.

3/ Vos compétences

  • précisez quelle est votre plus-value au sein de l’entreprise, et dans quels domaines vous êtes particulièrement efficace.

4/ Vos points d’amélioration

  • nous avons tous des points à améliorer, et il est important d’en être conscient. Cela donnera encore plus de crédibilité à votre échange !

5/ Définir les formations à suivre

  • pour ne pas tomber dans la fatalité, cibler des formations pouvant vous aider à améliorer vos points faibles est essentiel.

6/ Votre projet professionnel

  • il s’agit de montrer à votre supérieur que vous êtes motivé et que vous souhaitez évoluer au sein de l’entreprise. Qu’il s’agisse d’un changement de poste ou d’une augmentation salariale, c’est le moment de l’évoquer ! À l’inverse, cela peut être le moment d’annoncer votre souhait de quitter l’entreprise.

Pendant l’entretien : adopter une attitude positive

Pour réussir son entretien individuel annuel, il est recommandé d’adopter une attitude positive, ouverte au dialogue. Il ne faut pas se braquer, mais au contraire rester à l’écoute, pour apporter des solutions constructives aux points qui vous tiennent à cœur.

Être ouvert au dialogue est primordial

Un entretien annuel n’est pas toujours une partie de plaisir. Il arrive que l’on ait des choses lourdes sur le cœur à aborder avec son supérieur hiérarchique. Mais dans tout échange, quel que soit son objet, il est important de conserver une attitude consensuelle et positive. Ainsi, même si dans le fond vous êtes énervé, le dialogue sera plus constructif si vous êtes ouvert, et non buté ! Il s’agit d’un entretien formel dans lequel il ne faut pas faire preuve non plus de trop de relâchement. Bref, une attitude modérée, positive, ouverte est la bienvenue et sera la plus à même de rendre votre supérieur bienveillant à votre égard.

Proposer des solutions est apprécié

Un dialogue plein d’accusations peut braquer votre manager. Votre discours doit donc être construit pour ne pas l’accabler de reproches. Votre supérieur hiérarchique appréciera davantage que vous proposiez des solutions à des situations problématiques plutôt que l’en blâmer. Cette attitude positive montre que vous allez de l’avant et que vous avez suffisamment de recul pour proposer des alternatives.

Face à un raisonnement constructif et non accusatoire, votre manager sera plus enclin à vous confier des responsabilités !

Ne pas se buter au cours de votre entretien annuel d’évaluation

Lors d’un entretien individuel, il y a des compliments, mais également des reproches. Cela fait partie du rôle de votre manager, et il ne faut pas le vivre comme une sanction. Mettre en exergue vos faiblesses, permet aussi de concevoir un axe d’amélioration pour tous. Il est primordial de ne pas se braquer, mais au contraire de développer lors de ce face-à-face un raisonnement constructif. Votre souplesse, et non votre agressivité, permettra de trouver des solutions propices.

C’est par exemple le moment de proposer des formations pour améliorer certaines de vos compétences.

En aval : le suivi de l’entretien professionnel obligatoire

À la suite de votre entretien, votre supérieur doit vous faire parvenir un compte-rendu. Celui-ci permettra de mettre en place un suivi pour ajuster les solutions qui auront été proposées au cours de votre échange. Dans certains cas, il est même possible qu’à la suite de cet entretien initial, soient programmées d’autres entrevues. Des points hebdomadaires ou mensuels peuvent également être mis en place. Il est primordial d’être impliqué dans ce suivi pour montrer votre bonne volonté et votre investissement professionnel. Prenez des notes, et montrez-vous ouvert aux remarques de votre manager. Cette attitude positive sera toujours bien vue !

Conseil d'Expert

Il est important de noter que la bonne application des principes vus lors de votre entretien sera réabordée l’année suivante.

Ainsi, le suivi de votre entretien d’évaluation fait partie intégrante de votre bilan annuel. La rigueur dont vous aurez fait preuve tout au long de l’année sera un soutien puissant à votre crédibilité.

Votre entretien annuel d’évaluation approche ?

Pas de panique ! Et même si tous ces bons conseils vous semblent un peu utopiques, il est fondamental de bien les garder en tête le jour J. Bien préparer son entretien individuel annuel est nécessaire, et vous permettra même en cas de stress, de maintenir vos idées claires. La grille d’évaluation est un outil pratique, qui vous permet de cibler les points à avancer. Lors de l’entretien, un salarié au discours consensuel et posé sera plus à même de se faire entendre par son manager. Adopter une attitude proposant des solutions plutôt qu’empreinte de reproches est la clef de la réussite.

Il faut tâcher de voir ce tête-à-tête comme une opportunité d’avancer dans votre projet professionnel avant toute chose !