La gestion des conflits au CE, formation comité d'entreprise

La gestion des conflits au CE – se former

Les élus du comité d’entreprise ne sont pas toujours préparés à faire face aux tensions générées par l’exercice du mandat. Qu’il s’agisse de travailler ensemble, d’être confronté à des salariés pressants ou mécontents, de participer activement par exemple, aux réunions ordinaires du CE  en ménageant les susceptibilités des participants et en particulier celles de l’employeur, il est nécessaire d’être formé à la gestion des conflits au CE ainsi qu'à toutes les vicissitudes pour ne pas perdre pied.

Le conflit va se nourrir de vos propres tensions intérieures

Il faut bien comprendre qu’exercer un mandat notamment au comité d’entreprise n’est pas toujours de tout repos. Il faut savoir conjuguer sa vie professionnelle, sa vie privée et sa vie de représentant du personnel. L’employeur n’est pas toujours enclin à vous y aider, vous-même, pouvez être en proie à des tensions intérieures lorsqu’il faut choisir entre « intérêt général » et « intérêt personnel » et vos collègues ne sont pas souvent disposés à participer activement à la vie du comité d’entreprise. Se former à la gestion des conflits au CE, ce n'est pas un luxe mais un réel besoin lorsque le comité d'entreprise ne parvient pas à faire face à son manque d'unité.

Il faut impérativement trouver des solutions en commençant par vous posez les bonnes questions s’agissant de votre propre engagement ; en effet, être élu implique un certain détachement, un véritable altruisme et une certaine dose d’abnégation. Votre enthousiasme doit être rompu à toutes épreuves afin de ne pas flancher à la moindre difficulté.

Aussi, êtes-vous prêt à œuvrer socialement en tant qu’élu au comité d’entreprise ?

Répondez à ces questions et vérifiez-le :

– Combien de temps, suis-je prêt à consacrer chaque mois aux missions du CE ?

– Suis-je disponible régulièrement pour répondre aux questions des salariés ?

– Suis-je présent lors des réunions préparatoires, ordinaires et extraordinaires ?

– Quelles sont les missions qui marquent mon implication en tant qu’élu au CE ?

– Suis-je présent pour épauler un élu qui est en retard dans la réalisation d’une tâche ?

– Ma carrière est-elle au centre de mes préoccupations lorsque je parle du CE ?

– Ai-je peur pour ma carrière professionnelle dans l’entreprise de m’affirmer en tant qu’élu au CE ?

Il ne s’agit que d’un échantillon de questions qu’il est intéressant de se poser pour mesurer sa motivation, sa détermination et sa participation active dans les affaires courantes du CE. Il est certain que si vous n’êtes pas en mesure d’apporter à ces questions, des réponses appropriées pour conjuguer toutes ces obligations, vous risquez d’être systématiquement tiraillé par des choix cornéliens.

Il est conseillé de vous poser et de réfléchir à tout cela, tranquillement afin de chasser tout dilemme et entrevoir des possibilités constructives et bénéfiques tant pour votre entourage que pour vous. Il ne faut pas hésiter à en parler avec vos autres collègues afin qu’ils se confrontent à vos préoccupations, source de tensions intérieures et donc source de conflits au quotidien.

Vous pouvez également recourir à l’aide d’un coach professionnel afin qu’il vous accompagne dans votre réflexion. En effet, il est parfois utile de confronter ses tourments et ses difficultés au regard d’une personne neutre et impartiale afin d’envisager des solutions viables et pragmatiques. Le coach professionnel va vous accompagner dans votre cheminement personnel afin que vous ayez les ressources nécessaires pour aborder l’avenir plus sereinement sans devoir renoncer à vos projets.

L’absence d’objectifs clairs et de règles, génère des conflits

Être élu au comité d’entreprise suppose un investissement sans relâche pour honorer de nombreuses missions récurrentes. Ainsi, le secrétaire du CE va s’employer à rédiger efficacement et rapidement les procès-verbaux des réunions, de même qu’il collaborera à la réalisation de l’ordre du jour. Le trésorier de l’instance, sera quant à lui, afféré à la gestion comptable et financière de l’institution ; il aura en charge notamment la saisie des pièces comptables et la réalisation d’un bilan comptable chaque année. D’autres élus auront des missions tenant à l’organisation des activités sociales et culturelles ou à la gestion de la communication du comité d’entreprise.

Ce qui est primordial pour que cela fonctionne bien, c’est l’instauration d’un cadre répondant à ces questions : « qui fait quoi », « où », « quand et comment » ? Le comité doit fixer un cap, baliser les objectifs de chacun et mettre en place des règles, sans quoi, il court à sa faillite ; celle de l’organisation, celle de la performance, de la quiétude et de la productivité.

La mise en place d’un règlement intérieur au comité d’entreprise est à la fois impérieux sur un plan légal et à la fois prévenant pour s’éviter des heurts inutiles et donc des conflits latents.

Il faut s’attaquer aux sources du conflit afin de l’éviter

Les non-dits, les jugements de valeur à répétition, les évitements qui consistent à ne pas parler de ce qui fâche…, ce sont autant d’occasions de nourrir et d’attiser les conflits au sein d’une équipe. Il faut au contraire discuter en permanence des sujets qui peuvent poser un problème ; ainsi, chacun pourra exprimer son point de vue, première étape pour résoudre une divergence et trouver des solutions.

Lorsque le conflit est palpable, il n’est plus l’heure de s’interroger sur les « responsables ». Il faut concentrer son énergie sur des objectifs positifs et utiles à l’instance en s’obligeant à faire table rase des problèmes rencontrés. Le conflit est moins prégnant lorsque chacun s’affère à ne pas faire des reproches aux autres et accepte que personne ne soit parfait. Il faut travailler en permanence sur tous ces sujets qui sont la source de vos déboires afin de les éradiquer pour gagner en efficacité et sérénité.

Afin de compléter votre lecture sur le sujet de la gestion des conflits, visualisez et téléchargez gratuitement, notre dossier spécial « 10 astuces pour éviter les conflits au comité d’entreprise » ; ce guide résume ce qui a été dit précédemment et apporte d’autres réponses en la matière.

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez également participer à notre formation « La gestion des tensions et des conflits » qui se déroule sur 2 jours et qui comporte des exercices filmés afin de mettre immédiatement en pratique les conseils permettant de gérer au mieux des situations conflictuelles. Cette formation est très utile lorsque les élus ont notamment épuisé leurs propres solutions pour sortir des conflits.

Téléchargez notre plaquette commerciale

VOUS CHERCHEZ UNE FORMATION ?

VOUS AVEZ BESOIN D’ASSISTANCE ?