Le speed job dating est aussi connu sous le nom de speed recruiting. Il s’agit d’un format particulier et largement répandu de nos jours, pour décrocher un emploi. À une période où tout est une question d’opportunité et de rapidité, le speed job dating incarne une solution rapide en matière de recherche d’emploi.

Cela étant dit, le speed job dating n’est pas un entretien d’embauche traditionnel, mais plutôt un galop d'essai.

Le speed job dating ou l’art de séduire rapidement

Le speed job dating suppose d’être à l’aise avec l’idée que vous ne disposerez que de très peu de temps pour convaincre un recruteur de vous recevoir à un vrai entretien d’embauche. Le speed job dating est en réalité un tour de chauffe. Les adeptes des salons pour l’emploi se reconnaitront. En effet, cette pratique leurs sont volontiers associés.

Les postulants à un emploi, tour à tour, enchaineront les entretiens éclair, le temps d’un face-à-face où tout est bon pour séduire son interlocuteur.

En quelques minutes, le futur employeur doit se déterminer à propos de vous. Il va de soi que tout est important à ce moment précis. Votre entrée en matière doit être soignée, irréprochable. Cela commence par les civilités d’usage. N’oubliez pas de vous parer de vos plus beaux atours. Il faut très rapidement entrer dans le vif du sujet. Il n’y a pas une minute à perdre ; ne gâchez donc pas le temps dont vous disposerez pour épiloguer sur votre parcours ou vos états d’âme personnels.

Conseil d'Expert

Ce qui compte, c’est l’intérêt que vous portez pour le poste et les raisons qui conduiraient l’employeur à vous revoir.

Le speed job dating incite à la concision

Avant de se lancer dans cet exercice tant excitant que casse-gueule, il est conseillé de prendre le temps de résumer sa carrière en focalisant sur les périodes, les responsabilités, les succès essentiels. Il devient indispensable de faire une synthèse de votre parcours professionnel. À la fin, vous devrez être capable de faire saliver le recruteur en moins de 5 minutes. Si vous y parvenez, alors vous aurez toutes vos chances. Dans le cas contraire, peut-être le speed job dating n’est pas fait pour vous.

Ce pré-entretien d’embauche implique de relever un défi ; celui d’être intéressant sans être longuet.

Le fait que les échanges soient chronométrés peut en décourager plus d’un. Il faut donc vous challenger en vous entrainant en dehors de toute la pression que suppose une telle recherche d’emploi. Votre vie professionnelle résumée en quelques minutes, c’est l’art de faire de votre vie un teasing. Si la bande-annonce est séduisante, sans nul doute, l’employeur souhaitera voir le film en entier.

Se préparer à affronter un speed job dating

Pour sûr, tout le monde n’est pas capable d’aborder le speed job dating de prime abord. De même que mener un combat de boxe sans gants et sans entrainement relèverait de l’exploit olympique. Il est nécessaire de se poser des questions et de réfléchir à sa façon de procéder avant d’entrer en scène. Par exemple, comment pourriez-vous illustrer votre expertise ? Peut-être pourriez-vous en faire un slogan, une accroche ?

Conseil d'Expert

Pour parvenir à faire concis et précis, l’écriture d’un pitch de 2 à 3 minutes semble incontournable.

En le rédigeant, vous poserez vos idées pour les formuler en avantageant la maitrise de votre savoir-faire. Aller droit au but est plus qu’avisé. Concentrez votre propos sur vos aptitudes à répondre aux exigences du poste. Le temps d’un speed job dating, ce qui vous est demandé est de viser juste. C’est à cette condition que la perspective d’un second entretien, plus approfondi, vous sera proposée. Avoir le sens de la formule et de la répartie, des atouts à ne pas négliger lorsque le temps est compté.

Le speed job dating dépoussière la lettre de motivation

L’envoi d’une lettre de motivation pour accompagner son CV semble ne plus répondre aux attentes du marché de l’emploi. C’est du reste un constat qui justifie l’essor des CV dynamiques ou des CV vidéo dont l’objectif est d’attirer l’œil du recruteur rapidement et efficacement. La réception parfois massive de CV implique un allongement des temps de recrutement. Pour les employeurs, il devient difficile de faire le tri voire de répondre à toutes ces sollicitations.

Faire le choix d’un entretien même bref résonne comme une solution moderne et concrète.

Lors d’un tel évènement, le candidat est assuré de la réelle disponibilité du recruteur. Ce dernier peut immédiatement juger des qualités du postulant au-delà de la lecture éclair de son CV. Tout le monde y gagne. Le recruteur peut rapidement sélectionner les profils correspondant au poste proposé presque sans hésitation. Les candidats repartent ragaillardis et sont moins sous l’emprise de la déception. En effet, même à défaut d’avoir décroché un 2nd entretien ou une proposition d’embauche, ils savent au moins ce qu’il faut améliorer pour les prochaines fois.

Le sentiment d’être invisible ou inégalement traité s’estompe aussi.

En matière de speed job dating, attention aux faux pas

En immobilier, un célèbre animateur et agent de surcroît, le dit souvent ; « lorsqu’on visite un appartement, les premières secondes sont décisives pour le futur acheteur ». Nous pourrions étendre cette précision au monde de l’emploi et davantage encore lorsqu’il est question de speed job dating. Il faut donc proscrire tout ce qui pourrait vous desservir à commencer par une attitude désinvolte. Le recruteur doit ressentir votre enthousiasme et votre détermination dans les premières secondes !

Ne tombez pas dans le piège du moulin à parole. Certes, le temps est compté, ce n’est pas pour autant avisé d’inonder le recruteur d’informations sans discontinuer.

De même, ne donnez pas le sentiment d’avoir appris votre leçon par cœur. La spontanéité d’un candidat, c’est aussi ce que souhaite entrevoir un recruteur. Faire bonne impression ne sous-entend pas, réciter sa tirade. Face au recruteur, il faudra faire preuve d’écoute. C’est aussi une façon de se ménager un peu. Il est important d’ajouter à votre présentation ce que vous comprenez des exigences d’un éventuel employeur. Ce dernier va sans doute préciser les points sur lesquels, il sera vigilant. Ne risquez pas de passer à côté en omettant de tendre l’oreille. Certes, affronter un speed job dating peut intimider, mais ce jour-là, il est nécessaire de se dépasser en surmontant vos peurs, votre angoisse et surtout vos a priori. Lors de vos courts entretiens, il n’y a pas de place aux excuses.

On vous demande d’être au top et de faire monter les enchères. 

À la fin, le recruteur doit absolument se souvenir de vous. C’est important de lui taper dans l’œil. Pour y parvenir, être vous-même, naturel et vrai sont de meilleurs atouts que de surjouer la partie et de pipeauter. C’est comme tout, en faire des caisses ou des tonnes vous desservira plus que cela ne vous avantagera.

Après le speed job dating, quelle est la suite ?

La suite va surtout dépendre de l’employeur. S’il a jugé bon de vous revoir, vous serez rapidement fixé sur votre sort. À défaut, il faudra rebondir en renouvelant votre expérience du speed job dating. Vous pouvez tout aussi bien relancer les recruteurs dont les postes vous plaisent. Même s’ils ne vous ont pas recontacté, rien n’est perdu. Votre pugnacité pourrait tout aussi bien faire la différence.

Un postulant qui s’accroche à une offre d’emploi et qui se dote de toutes les chances pour le décrocher peut faire mouche auprès d’employeurs dans le doute.