Quand peut-on parler de stress chronique ? Le niveau du stress n’est pas toujours simple à déterminer. Tout le monde parle du stress au travail. Chaque salarié a déjà rencontré une situation stressante. Les facteurs de stress sont multiples comme le surmenage. Ils ne sont pas toujours simples à évaluer. Cela rend la gestion du stress d’autant plus difficile notamment pour les victimes. Ce qui est certain, les effets du stress pour la santé peuvent être dévastateurs.

Le stress chronique est responsable le plus souvent de maladies professionnelles graves. On parle alors de risques psychosociaux.

Endiguer le stress chronique est un enjeu important

Tous les salariés devraient apprendre à lutter contre le mauvais stress. Ici, il est question de désigner ce stress qui provoque des crises d’angoisse, des crises de panique. Ce stress difficile à contenir au point de provoquer un mal-être permanent au travail. Être stressé trop souvent peut entraîner des maladies cardiovasculaires, des palpitations régulières voire un infarctus.

Les symptômes du stress sont multiples :

– les personnes peuvent être frappées d’insomnie ;
– l’irritabilité à fleur de peau caractérise aussi une réaction connue ;
– l’épuisement professionnel voire le burn-out fait partie de la panoplie.

Chaque personne et chaque organisme réagissent différemment face au stress chronique. En fonction des situations de stress, les premiers symptômes peuvent être cognitifs. Ainsi, la personne peut ressentir des troubles de la mémoire ou rencontrer des problèmes de concentration. Elle peut également développer un état anxieux continu. La déprime, le fait de broyer du noir et de manquer d’enthousiasme révèlent la pluralité des conséquences du stress.

Le stress chronique gâche la vie des personnes touchées

Comme nous l’avons précisé plus haut, les causes du stress sont multifactorielles. Il arrive que certaines pathologies comme des douleurs thoraciques soient donc directement liées au stress chronique. Des addictions dangereuses s’imposent dans l’esprit de certaines victimes du stress comme une nécessité. L’alcool, la drogue sont parfois vus comme des bouées de sauvetage. Les effets négatifs peuvent affecter tant les habitudes comportementales que dérégler les réactions émotionnelles de l’individu. Peu à peu, les personnes dévissent, perdent toute estime d’elles-mêmes et tout goût à leur vie.

Au travail, certaines sources du stress peuvent être évitées

Contre le stress au travail, il existe bien des remèdes, des solutions. Tout d’abord, il faut analyser les conditions de travail. Un environnement inadapté, une charge de travail trop abondante, de mauvaises consignes et des horaires à rallonge sont responsables du stress chronique. Les salariés qui manquent de formation ou d’expérience sont plus vulnérables que les autres. Aussi, il est judicieux d’encadrer ce public de manière à le protéger au mieux. Pour faire face au stress, il faut être en mesure d’utiliser des ressources clés à l’image de son expertise. Certaines personnes vont s’appuyer sur des aptitudes très personnelles développées par divers moyens. Dans tous les cas, tout doit être fait pour que les salariés travaillent dans des conditions décentes et moins stressantes.

Lutter contre le stress est réellement possible

Ce que peut provoquer le stress est alarmant. Personne ne peut en douter. Pourtant, le stress en soi n’est pas toujours dangereux. Si le stress chronique inquiète, le stress aigu s’invite couramment dans notre vie quotidienne. Ce stress correspond à une protection face à une menace soudaine. Le corps réagit immédiatement, car notre survie en dépend. Mais une fois la menace éloignée, le stress s’envole et la personne retrouve une certaine sérénité.

Au fil du temps, tout le monde peut apprendre à gérer son stress.

Certains considèrent le stress aigu comme étant un bon stress par opposition au mauvais stress qui désigne le stress chronique. Ce qu’il faut plutôt retenir, c’est que le corps est sollicité en permanence, mais qu’il faut aussi qu’il se repose. Cette alternance permet de réguler naturellement notre prédisposition à vivre sereinement. À défaut, privé de répit, le corps reste en alerte. Il mobilise alors toutes nos ressources émotionnelles et physiologiques sans relâche. Le corps surchauffe et finit par s’épuiser. La raison à cela ? La surutilisation du système nerveux sympathique. Ce dernier constitue une réponse au stress. Il prépare l’organisme à l’action. Toutefois, si le stress dure, la machine risque de s’emballer. Certains développent des pathologies comme un ulcère ou des céphalées à répétition. Tout cela est néfaste pour la santé.

Les techniques de relaxation permettent de se détendre

Tout au contraire, le système nerveux parasympathique permet au corps de se détendre. L’organisme est moins sollicité. Pour passer d’un état à l’autre, lorsque naturellement c’est difficile, des techniques de relaxation peuvent nous y aider. Il existe diverses solutions pour se relaxer comme le yoga, la sophrologie, les massages antistress, la méditation… Au cours de la journée, il n’est pas toujours possible d’utiliser ces techniques. Pour pallier cette réalité, il est possible de s’en remettre à des techniques primaires comme la relaxation par la respiration. Il s’agit d’une méthode simple à mettre en œuvre ne prenant que quelques minutes dans la journée. Le point commun à toutes ces solutions réside dans l’importance de mettre votre corps en sommeil.

Une bonne alimentation aide à lutter contre le stress

Cela parait improbable dans l’esprit de nombreuses personnes, mais bien s’alimenter permet de chasser le stress. Pour être exact, certains aliments agissent grâce à leurs propriétés naturelles comme des alicaments (contraction d’aliment et de médicament). Ainsi, il faut favoriser des aliments riches en magnésium, en oméga 3, en vitamine B & C… Le bien-être passerait de facto aussi par le contenu de votre assiette. En revanche, bien manger suppose également de prendre son temps. Le repas doit être un instant de plaisir retrouvé, de convivialité. L’esprit a besoin de s’évader, vos papilles de s’exciter… Pour cela, inutile de vous dire l’importance de privilégier un endroit calme pour vous restaurer tranquillement.

La pratique du sport permet de combattre le stress

Une activité sportive régulière est efficace pour combattre toutes les formes de stress, y compris le stress chronique. Lutter contre la sédentarité et le manque d’exercice s’impose. Il faut toutefois trouver le sport qui vous convient. Le sport doit rester un plaisir et ne pas devenir une contrainte. Il peut se pratiquer seul ou à plusieurs. Les sports d’endurance et nautiques sont plébiscités la plupart du temps. Marche à pied, vélo, jogging, nage libre…, il y en a pour tous les goûts.

Le théâtre d’improvisation, la musique sont des antistress

Plusieurs sociétés proposent des cours de théâtre dont les vertus sont quelquefois thérapeutiques. C’est le cas du théâtre d’improvisation. Très libérateur, il permet d’expulser toutes les tensions induites par le stress. La parole, le jeu de rôle aident de nombreuses personnes à se défaire du stress. Cette forme d’expression aide à retrouver une certaine estime de soi. Pendant un instant, l’esprit s’échappe et s’affranchit d’un quotidien douloureux. Le corps est dopé par la bonne humeur. La musique peut tout autant être un allié contre le stress. Cours de guitare, de piano, de violon ou de flûte, chacun peut y aller de son instrument. Là encore, ce n’est qu’un prétexte pour fuir les situations stressantes. La musique adoucit les mœurs selon le dicton. Cela apaise et réconforte tout autant. Et c’est là, l’objectif recherché.

En conclusion, ne vous laissez pas dominer par le stress

Le stress fait partie de la vie, il est donc tout autant vital que destructeur à trop forte dose. Il faut apprendre à le réguler. L’excès de stress appelé « stress chronique » s’attaque tant à notre psychisme qu’à notre physique. À la longue, nous développons des maladies de plus en plus graves. Au départ, le stress engendre des maux de tête et des maux de ventre. Lorsqu’il s’installe, il peut conduire à une prise de poids conséquente. Le corps humain n’est pas fait pour vivre en étant sous pression en permanence. Il faut en conséquence refuser d’en arriver là en modifiant votre mode de vie. Parfois, cela implique de prendre des décisions difficiles.

Il est préférable de s’attaquer aux sources du stress que de le laisser guider votre vie.